Vos dents et celles de vos enfants PDF

Vos dents et celles de vos enfants PDF

La plupart des chimiothérapies vos dents et celles de vos enfants PDF pour effet de ralentir la production des composants du sang dans la moelle osseuse. Des analyses de sang sont effectuées très régulièrement avant chaque séance de chimiothérapie. Elles permettent d’évaluer la tolérance au traitement.


Il se peut que la dose des médicaments et le rythme des séances soient modifiés selon les résultats, pour garantir à la fois la sécurité de la personne soignée et maintenir l’efficacité du traitement. Une catégorie importante de ceux-ci, les neutrophiles, est particulièrement touchée. La baisse transitoire de leur nombre diminue la capacité de l’organisme à se défendre. L’organisme est plus à risque de développer une infection causée par des germes extérieurs, mais surtout plus sensible à ses propres germes avec lesquels il cohabite très bien en temps normal. Le nombre de globules blancs ne baisse pas immédiatement lors de l’administration de la chimiothérapie, mais progressivement.

Le niveau le plus bas est atteint environ 5-10 jours après le traitement pour remonter ensuite. Une baisse des globules blancs se ressent surtout au niveau de la fatigue qu’elle induit. La fièvre est le premier signe d’une infection probable. Idéalement, ces médicaments devraient être évités pendant la période à risque. Lorsque leur prise est malgré tout nécessaire, d’autres signes peuvent servir à la détection d’une infection. Vous entendrez des chiffres relatifs à vos résultats sanguins. L’unité de mesure utilisée peut varier d’un laboratoire à l’autre.

Un nombre élevé de globules blancs indique que le corps est en train de lutter contre une infection, tandis qu’un nombre diminué signifie que le corps a perdu une partie de sa capacité de combattre les infections. Les mesures à prendre visent avant tout à prévenir le risque infectieux pendant la période où le nombre de globules blancs est bas. L’intensité et la durée du risque d’infection sont donc variables et vont influencer l’importance des mesures à prendre. Demandez à votre oncologue de vous préciser le degré du risque infectieux ainsi que la période durant laquelle vous êtes à risque, c’est-à-dire en neutropénie. La peau sert de barrière de protection contre les germes extérieurs.

Les mesures de prévention à suivre pendant la période à risque visent à limiter les lésions cutanées afin de prévenir les infections. Préférez une douche quotidienne au bain. Utilisez un savon doux et hydratant, de préférence liquide, car plus hygiénique qu’une savonnette. Savonnez-vous à la main plutôt qu’avec un gant de toilette, car l’humidité contenue favorise le développement de germes. Lors de votre toilette intime, effectuez un mouvement de l’avant à l’arrière.

Comments are closed.