V2 sur mes souvenirs : A la recherche de Daniel Darc PDF

V2 sur mes souvenirs : A la recherche de Daniel Darc PDF

Histoire v2 sur mes souvenirs : A la recherche de Daniel Darc PDF Melody Nelson est un album de Serge Gainsbourg paru en 1971. L’Histoire de Melody Nelson est un pan à part de l’œuvre de Gainsbourg, pouvant se rapprocher musicalement de L’Homme à tête de chou, son deuxième album concept, paru cinq années plus tard.


Le groupe Taxi Girl a marqué le début des années 1980 avec le tube « Cherchez le garçon ». Après un dernier hit en 1986, « Aussi belle qu’une balle », Daniel Darc et Mirwais se séparent. Mirwais effectue un retour spectaculaire en 2000 en produisant Madonna. Quant à Daniel, au bout d’une longue errance qui le mène un temps en prison, il rencontre la religion, mais aussi Frédéric Lo qui orchestre son retour inespéré en 2004 avec Crèvecoeur, album qui lui vaudra une Victoire de la musique. En août 2007, Pierre Mikaïloff interviewe Daniel Darc. Deux mois plus tard, Daniel lui demande de l’aider à écrire son « I Need More », en référence à l’autobiographie d’Iggy Pop, l’un de ses héros. Les deux hommes entament alors une série d’entretiens où tous les aspects de la vie du chanteur sont abordés, mais qui resteront inédits. Pierre Mikaïloff apporte un éclairage nouveau sur le parcours tumultueux de Daniel Darc : le succès à 20 ans, l’alcool, la drogue, l’anonymat et la déchéance des années 1990, et une surprenante Rédemption. Proche de tous ceux (musiciens, producteurs, amis, journalistes, managers, groupies…) qui ont connu Daniel de 1978 à sa disparition en février 2013, il a patiemment rassemblé les pièces du puzzle, livrant une biographie sans concession de celui qui lui avait un jour lancé : « N’écris pas une hagiographie. Quand j’ai fait des trucs moches, dis-le ! ».

C’est l’histoire de Melody Nelson, une jeune fille aux cheveux rouges, une adorable garçonne, âgée d’une quinzaine d’années. Dans Melody, à vélo, elle est percutée par la Rolls Royce Silver Ghost 1910 à 26 chevaux de Serge Gainsbourg. J’ai rencontré Serge Gainsbourg à Londres. Il logeait dans une petite maison à Chelsea avec Jane, et moi dans une chambre sans dessus dessous à l’hôtel Caddogan, là où Oscar Wilde, un de mes auteurs préférés, passa ses dernières heures de liberté avant d’être jeté en prison. Après l’enregistrement de la musique d’un film de Robert Benayoun, que nous avions écrite ensemble, Serge me parle d’un projet,  Melody Nelson . Comme j’attends les détails, il me dit :  Je n’ai que le titre. Pas de musiques, pas de paroles, rien.

As-tu quelque chose dans tes tiroirs ? Je me souviens exactement de l’expression, car j’avais alors compris  As-tu quelque chose de méritoire ? J’ai écrit certaines musiques, Serge d’autres, et nous avons conçu toute une suite de chansons. Il y en avait même une qui s’appelait  Melody au zoo . C’était un peu  Bécassine à la plage . Serge me disait :  À nous deux on est Cole Porter, les paroles et la musique, je suis Cole et tu es Porter . Rentrés à Paris nous avons sélectionné les meilleurs moments, sur lesquels j’ai écrit des cordes, que nous avons enregistrées au studio des Dames avec des musiciens de l’Opéra de Paris.

La sortie du disque a été un échec. Gainsbourg abandonne globalement le chant pour une narration où son ton et l’orchestration millimétrée transcendent les textes pour y plonger l’auditeur. Clyde que Gainsbourg a composé en une nuit pour une autre de ses muses, Brigitte Bardot. L’opus peut d’ailleurs s’écouter en boucle parfaite, hypnotique par l’usage de l’ostinato. Ces thèmes créent une unité de corps, et à la fois un enchaînement de surprises.

Une vidéo mettant en image l’album complet, intitulée Melody a été réalisée en 1971 par Jean-Christophe Averty. Les musiciens ne sont mentionnés ni sur le vinyle, ni sur le CD. Jean-Claude Vannier qui s’occupait spécialement de cette partie, donc lui seul serait en mesure de fournir le nom des musiciens. Melody Nelson est reconnu aujourd’hui comme un album important et influent pour d’autres musiciens. Pour fêter les 40 ans de cet album mythique, des coffrets deluxe sorti en 2011 avec des versions alternatives et des bonus inédits. Sur l’album de reprises Monsieur Gainsbourg Revisited, sorti en 2006, figurent deux titres issus de l’Histoire de Melody Nelson. Certains albums manifestement postérieurs à la sortie de Melody Nelson sont basés sur le travail de Serge Gainsbourg.

Comments are closed.