Trouver sa solution avec la psychanalyse PDF

Trouver sa solution avec la psychanalyse PDF

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Freud s’est beaucoup plus soucié d’expliquer les mécanismes trouver sa solution avec la psychanalyse PDF sous-jacents aux diverses névroses que de nosologie. Jean Bergeret pense qu’elle est une astructure entre la  structure névrotique  et la  structure psychotique .


Dans l’optique freudienne au sens rigoureux du terme, le symptôme est l’expression symbolique d’un conflit psychique ainsi qu’un compromis entre la pulsion et la défense qui s’y trouve opposée. Le conflit psychique demeure intrapsychique limité entre le Surmoi et le Ça à l’intérieur du Moi. Il conviendra de distinguer, à partir des écrits de Freud, deux sortes d’angoisse. Il s’agira aussi de préciser la notion de traumatisme psychique et de comprendre comment le refoulement est à l’origine des symptômes névrotiques dont la compulsion de répétition fait partie.

Par l’intermédiaire de la douleur qui est la conséquence de la perte objectale avec une décharge massive des tensions libidinales dans le moi, il effectue le passage de l’angoisse automatique, hilflosigkeit, détresse psychique redoutable, qui inonde l’organisation du moi, à l’angoisse signal, qui active les réactions du moi pour faire face au danger pressenti. La fonction anticipative du moi dépend de la force de celui-ci, de ses possibilités de lier affects et représentations, c’est-à-dire de donner une signification à l’expérience vécue. L’angoisse qui est toujours le résultat d’un conflit entre deux tendances opposées se décharge sans limite si les mots manquent pour contenir le mal-être. Les symptômes sont créés pour éviter l’irruption de l’angoisse.

Dans la phobie, le déplacement du danger interne vers un danger externe permet l’évitement par la fuite – aussi de donner une matérialité à des angoisses diffuses comme dans la phobie du vide. En fait, il explique que c’est l’angoisse, devant un danger extérieur mais dont le danger pulsionnel interne est une condition et une préparation, qui provoque le refoulement. Freud affirme également que le refoulement originaire découle d’angoisse détresse née d’un trop-plein d’excitations débordant le moi. Cet état où le principe de plaisir échoue à maintenir l’homéostasie constitue le facteur traumatique. En 1923, il définissait déjà le traumatisme de la manière suivante :  Nous appelons traumatiques les excitations extérieures assez fortes pour rompre la barrière représentée par le moyen de protection. Les refoulements secondaires résultent de l’angoisse signal.

Comments are closed.