Tannenberg: 15 juillet 1410 PDF

Tannenberg: 15 juillet 1410 PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Prisonniers russes après tannenberg: 15 juillet 1410 PDF bataille de Tannenberg. La première bataille de Tannenberg en 1410 vit la victoire complète des Polonais et des Lituaniens contre les chevaliers Teutoniques.


Bien avant la victoire des troupes allemandes contre les Russes en septembre 1914 eut lieu la première bataille de Tannenberg (Grunwald). Cet affrontement, l’un des plus importants de l’Europe médiévale, prend place dans la « Grande Guerre », qui, de 1409 à 1411, oppose la Pologne chrétienne et la Lituanie païenne à l’Ordre teutonique. Le 15 juillet 1410, durant sept heures, des milliers de combattants s’affrontent sur un terrain restreint, aveuglés par la cohue et la poussière, dans un vacarme étourdissant. Mieux entraînés, mais moins nombreux, les Teutoniques lancent plusieurs charges violentes dans la plaine de Grunwald. C’est sans compter l’habileté stratégique du roi de Pologne Ladislas Jagellon. Après des heures de combats au corps à corps, le Grand Maître de l’Ordre Ulrich de Jungingen est tué. Au soir de la « Grande Bataille », les armées polonaise et lituanienne ont remporté une victoire décisive, qui sonne le glas de l’invincibilité teutonique. Le souvenir de la bataille se perpétua jusqu’à nos jours : pour les Allemands, 1914 vengeait 1410 ; Tannenberg effaçait Tannenberg. Après 1945, le parallèle entre les nazis et les Teutoniques fut l’un des éléments constants de la propagande communiste. En Pologne, les commémorations de la bataille de Grunwald sont toujours empreintes d’un fort sentiment patriotique.

Les armées impériales russes envahissent la Prusse-Orientale avec Königsberg pour objectif. Le sort des armes est initialement favorable aux Russes en supériorité numérique. La stratégie des Russes consiste à prendre en tenailles la 8e armée de Hindenburg. Après l’importante victoire de Rennenkampf à Gumbinnen, les Allemands sont en déroute sur toute la ligne. Cependant, les troupes de Rennenkampf sont incapables de poursuivre les fuyards.

Pour Samsonov, il est impératif de faire le lien avec Rennenkampf sur le flanc droit. Ce faisant il disperse tellement ses forces, qu’il a de la peine à communiquer. Poussant toujours vers le nord, il ne fait que s’enfoncer davantage dans le piège allemand. Rennenkampf ne tourne au sud pour venir en aide à Samsonov.

Comments are closed.