Science et Exégèse : Les interprétations antiques et médiévales du récit biblique de la création des éléments (Genèse 1,1-8) PDF

Science et Exégèse : Les interprétations antiques et médiévales du récit biblique de la création des éléments (Genèse 1,1-8) PDF

Le dieu Thor de la mythologie nordique affrontant les géants, M. Science et Exégèse : Les interprétations antiques et médiévales du récit biblique de la création des éléments (Genèse 1,1-8) PDF chercheurs qui étudient les mythologies sont appelés  mythologues . Comprise comme ensemble de mythes, la notion de mythologie est généralement utilisée pour décrire des ensembles de récits et de figures divines, humaines ou monstrueuses brassés par les systèmes religieux des civilisations anciennes ou de sociétés traditionnelles, éloignées dans l’espace ou dans le temps. Comprise comme l’étude des mythes, la mythologie remonte également à l’Antiquité, dans la mesure où les Grecs anciens portent très rapidement un regard critique sur leurs propres mythes, ce qui amène à des interprétations liées à une volonté de réécriture réaliste ou moralisante, via des courants tels que l’évhémérisme et la pratique du commentaire allégorique.


Les mythologies ont-elles un fondement commun ? Tout comme la notion de mythe, le terme  mythologie  provient de la Grèce et a d’abord été utilisé dans le contexte de la culture grecque ancienne. Par la suite, les deux notions ont été appliquées à toutes sortes de cultures parfois radicalement différentes. De plus, on parle généralement des mythologies au pluriel : la question de savoir dans quelle mesure on peut les rassembler sous un concept unifié est un problème complexe, qui relève de la mythologie comparée. Aujourd’hui, nous parlons couramment de  mythologies  pour désigner les récits religieux des peuples anciens ou exotiques, éloignés dans le temps ou dans l’espace. Le terme est employé de façon extrêmement large, au point d’être parfois synonyme de  folklore .

Ces différents supports et vecteurs de transmission constituent autant de sources sur lesquels se fondent les mythologues pour délimiter un corpus mythologique afin de l’étudier. Le dieu égyptien Osiris sur un mur de la tombe TT3 de Deir el-Médineh. Statue de Gilgamesh, roi légendaire sumérien serrant un lion contre sa poitrine. Statue à Ubud, sur l’île de Bali, représentant Arjuna, un des héros du Mahâbhârata. Un griot, dépositaire de la tradition orale en Afrique de l’Ouest, ici à Diffa, au Niger.

Comments are closed.