Psychologie de la violence PDF

Psychologie de la violence PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Comme la médecine, la psychologie est une profession qui répond a des règles strictes, pour le respect des psychologie de la violence PDF autant que des praticiens. Le code de déontologie des psychologues a été rédigé le 25 mars 1996. En fait, il y a une vingtaine d’autres organisations signataires.


Notre psychisme est entièrement dominé par la violence, soutenait Freud en 1933. Dans sa dimension symbolique, il est en effet indéniable que le conflit relève du sacré, c’est-à-dire du sacrifice, et est fondateur du lien social. Aujourd’hui, la violence fait partie intégrante de notre quotidien. Comment se manifeste-t-elle ? Comment l’appréhender ? Afin de guider au mieux le lecteur, nous avons choisi de scinder cet ouvrage en deux parties. La première,  » Psychanalyse de la violence « , propose d’interroger les concepts fondamentaux de cette discipline : personnages d’Œdipe et de Narcisse, stade du miroir, pulsion de mort, sadisme… La deuxième section, intitulée  » Réel de la violence, imaginaire social et symbolique juridique « , éclaire les nouvelles formes de brutalités tel le phénomène Jackass ou le syndrome des  » tournantes « . Cet ouvrage collectif et pluridisciplinaire offrira aux étudiants et aux curieux une contribution psychanalytique et juridique à l’énigme de la violence et de sa psychologie.

Il a été actualisé le 4 février 2012. Il n’a pas de validité juridique et ne protège donc pas davantage les usagers contre les abus de conduite du psychologue que les psychologues contre les abus de pouvoir de leur hiérarchie. En réalité, la connaissance du droit commun permet au psychologue de garantir un service de qualité. Pour prendre un exemple, le secret professionnel évoqué dans le code de déontologie des psychologues n’a aucune valeur juridique. Il est donc préférable de se référer au droit commun. En plus des prescriptions du Code de Déontologie, concernant le respect du patient dans sa singularité, le psychothérapeute est tenu de se conformer à une éthique primordiale pour son patient aussi bien que pour le respect de son propre métier.

Cette éthique de soin s’applique à tous les thérapeutes, quelle que soit leur théorie de référence et leur méthode thérapeutique. En effet, comment éviter l’influence et la suggestion dans une thérapie par la parole ? L’intérêt particulier du thérapeute pour tel élément du discours du patient par exemple suffit à orienter la réflexion du patient dans un sens plutôt qu’un autre. Pour la santé du patient, il est essentiel de réfléchir à sa propre conduite de thérapeute et à ce qu’elle peut induire chez lui : le risque est grand d’aggraver la pathologie, sinon de ne pas la soulager. Exemple en psychanalyse de controverse à propos de la suggestion : le traitement par Freud de l’homme aux loups. Mahony exprime clairement les doutes de la communauté analytique face à la résolution du cas de l’homme aux loups, suspectant et décelant dans le récit clinique de Freud une utilisation obstinée de la suggestion. Certaines thérapies corporelles utilisent le toucher.

Comments are closed.