Pays d’ouche PDF

Pays d’ouche PDF

Cet article est une ébauche concernant la Normandie. Le pays d’Auge est une pays d’ouche PDF naturelle et traditionnelle de Normandie.


256 PAGES

Le pays d’Auge est labellisé pays d’art et d’histoire depuis l’an 2000. Le pays d’Auge est délimité par le bassin versant de la Touques à l’est, la Dives à l’ouest, la Côte Fleurie au nord et les collines d’Argentan au sud. De nos jours, le Calvados et l’Orne faisant partie de la région moderne de Basse-Normandie, il s’y trouve donc inclus, hormis quelques communes euroises des cantons de Cormeilles, de Thiberville et de Broglie. Il appartient géologiquement au Bassin parisien et son sous-sol est essentiellement du type calcaire oolithique de couleur jaune. Ces marais ont une valeur paysagère et naturelle d’ordre départemental, national et même européen.

L’histoire géologique a composé un paysage de collines qui fait contraste avec les plaines du Roumois et la campagne de Caen avoisinantes. De même, le paysage a été aménagé à une époque ancienne en bocage composé de haies d’arbres ou de buissons autour d’herbages humides. Le climat de type océanique assure une répartition assez égale des pluies tout au long de l’année. Les températures sont modérées par l’influence du Gulf stream. Il s’avère donc favorable au maintien de prés et de prairies qui permettent d’alimenter un élevage bovin et équin abondant. En revanche, la culture des céréales y est encore peu répandue, bien qu’on y cultive de plus en plus de maïs pour nourrir le bétail en hiver et que la tendance à un retour aux cultures s’affirme de manière croissante.

C’est en partie lié à la crise que connaît l’élevage bovin. L’habitat traditionnel du pays d’Auge est de type dispersé, de sorte que l’on y dénombre une grande quantité de hameaux et de lieux-dits. De manière historique, il n’existe pas de grande ville capable de rivaliser avec celles d’autres pays de Normandie. Lisieux est la principale ville du pays d’Auge. Située en son centre, et peuplée d’un peu plus de 20 000 habitants, elle connaît également une vocation touristique et est un lieu de pèlerinage grâce à sa basilique Sainte-Thérèse de Lisieux. Un tiers environ des chevaux de course français y serait élevé. Mais c’est aussi le berceau des fromages normands : camembert, livarot ou encore pont-l’évêque, fromages originaires des villages et villes éponymes.

En effet, du fait de la proximité avec Paris, un nombre notable de Parisiens possède une résidence secondaire dans le pays d’Auge. Sous l’Ancien Régime, avant le découpage de la France en départements à la Révolution française, le pays d’Auge était localisé dans la partie réputée haut normande de la province de Normandie, délimitée alors à l’ouest par la Dives. C’est dans le sud du pays d’Auge que la bataille de Normandie prit fin, en août 1944. Le pays d’Auge est classé Pays d’Art et d’Histoire. Dans le Pays d’Auge comme dans le département de l’Eure qui lui est voisin subsiste la tradition des Confréries de charité. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, éditions Charles Corlet, Presses universitaires de Caen, 1996, p.

Comments are closed.