Manager le changement dans l’action sociale PDF

Manager le changement dans l’action sociale PDF

Pris absolument, le changement désigne le passage d’un état à un autre qui peut s’exercer manager le changement dans l’action sociale PDF des domaines très divers et à des niveaux très divers. Ne seront cités ici que les auteurs ayant une forte notoriété et dont la notion de changement est au centre de leurs œuvres.


L’idée de changement est étroitement associée à celle de progrès. Un changement imposé est un changement auquel on s’oppose. Il n’en reste pas moins que certains changements ne sont pas négociables. Il convient alors de gérer les résistances naturelles qui s’opèrent. L’inertie par laquelle la résistance est larvée, exprimée par  non-dit , et où la procrastination des  résistants  est leur arme principale. La révolte par laquelle on agit contre le changement. Le sabotage par lequel on essaie de montrer l’ineptie du changement.

La conduite du changement est l’ensemble des opérations effectuées au sein d’une organisation pour lui permettre de s’adapter au changement et à l’évolution de l’environnement. C’est une modification de caractères par l’apprentissage. Les membres de l’organisation sont alors accompagnés afin de comprendre et d’apprivoiser cette nouveauté, et l’intégrer petit à petit à leur environnement de travail. Savoir gérer la conduite du changement fait désormais partie des impératifs des entreprises, à tel point que des métiers en sont nés, et que des cabinets en ont fait leur spécialité. Les démarches de conduite du changement sont aujourd’hui extrêmement courantes du fait de la révolution numérique. Plus précisément :  Si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change.

En italien :  Se vogliamo che tutto rimanga come è, bisogna che tutto cambi. Friedrich Nietzsche, Généalogie de la morale, 1887. Alexis de Tocqueville, L’Ancien Régime et la révolution, 1856. Ferdinand Tönnies, Gemainschaft und Gesellschaft, 1887.

Durkheim, Les Règles de la méthode sociologique, 1895. Auguste Comte, Discours sur l’esprit positif, 1844. Karl Marx, Manifeste du Parti communiste, 1848. Max Weber, L’Éthique protestante et l’esprit du capitalisme, 1905. Kurt Lewin, Groupe de décision et changement social, 1958. Chris Argyris, Raisonnement, apprentissage et action, 1982. Eliott Jacques, Intervention et changement dans les organisations, 1951.

Comments are closed.