Les siècles païens, ou Dictionnaire mythologique, héroïque, politique, littéraire et géographique de l’antiquité païenne PDF

Les siècles païens, ou Dictionnaire mythologique, héroïque, politique, littéraire et géographique de l’antiquité païenne PDF

La bataille de Thor contre les géants, réalisé en 1872 par Mårten Eskil Winge. La mythologie nordique met les siècles païens, ou Dictionnaire mythologique, héroïque, politique, littéraire et géographique de l’antiquité païenne PDF scène un nombre important de divinités, de créatures fabuleuses et de héros.


This Elibron Classics book is a facsimile reprint of a 1784 edition by Moutard, Paris.

Pendant des siècles, les mythes nordiques étaient transmis oralement, notamment par la poésie scaldique qui éleva la narration d’épopées mythologiques en une expression artistique. Si ces sources demeurent contestées pour de possibles influences chrétiennes, elles mettent en lumière un univers très riche et vaste sur les croyances nordiques anciennes. Cette mythologie est méconnue, notamment du fait de la fragilité des sources dont on dispose. Les meilleures sources de cette tradition religieuse sont à prendre avec prudence car elles ont été transmises et changées par des historiens médiévaux chrétiens, quelques siècles après la christianisation. Le christianisme amène avec lui l’écriture latine, permettant d’enseigner aux Scandinaves l’écriture sur le papier.

Les runes, utilisées jusqu’alors, étaient gravées et ne se prêtaient pas à l’écriture de longs textes. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Par l’archéologie, on connaît le mode de vie des Vikings, notamment en ce qui concerne les pratiques funéraires. Elle a mis au jour des objets en lien avec la mythologie comme des amulettes d’Odin ou de petits marteaux de Thor.

Mais c’est principalement par la littérature que nous connaissons la mythologie. Codex Regius, mais il s’agit probablement d’une copie d’un original remontant à 1210-1240. Celui-ci y a manifestement paraphrasé des poèmes connus de l’Edda poétique, qu’il cite à nombreuses reprises dans l’ouvrage, mais aussi d’autres poèmes et mythes qui ne nous sont pas parvenus dans d’autres sources. Toutefois le récit de Snorri a fait l’objet de critiques quant à des influences chrétiennes, ou des embellissements littéraires de l’auteur. La poésie scaldique était en général composée en l’honneur d’un roi, et se caractérise par sa complexité. Certains poèmes ont une valeur mythologique, et ils sont souvent préservés uniquement dans les textes de Snorri ou dans certaines sagas. Völsungs, dont Sigurd est le personnage le plus célèbre.

Comments are closed.