Les meilleures crêpes et galettes PDF

Les meilleures crêpes et galettes PDF

La châtaigne est le fruit du châtaignier. Le terme désigne aussi la graine contenue dans ce fruit et qui est comestible. La les meilleures crêpes et galettes PDF est l’enveloppe hérissée de piquants qui protège les fruits. Autrefois, dans les Cévennes, les châtaignes constituaient une bonne partie de l’alimentation.


Une châtaigne est formée d’une coque mince, coriace, brune et brillante contenant une graine. La châtaigne, qui est un akène, est formée d’une masse farineuse enveloppée d’une écorce lisse de couleur brun rougeâtre appelée le  tan . La crème de marrons et les marrons glacés sont fabriqués à partir de certaines variétés de châtaignes appelées marrons. La châtaigne est pauvre en matière grasse et très pauvre en cholestérol et sodium. C’est une bonne source de manganèse. On peut reconnaitre les espèces asiatiques ou hybrides à leur plus grand hile. Le critère de choix primordial pour acheter une châtaigne de qualité est avant tout sa variété.

Dorée De Lyon : fruit moyen à gros, très bon en frais. Gène Longue Des Cévennes : très sucrée, Haut Languedoc. Marron De Laguépie : fruits très goûteux. Marigoule : hybride de châtaignier européen et japonais.

Arbre vigoureux et résistant aux maladies. Marron d’Olargues : très sucré pour la confiserie et surtout vendu sur le marché du frais. Merle : le marron du nord de l’Ardèche. Pellegrine : très bonne conservation, très goûteuse. Marchand de marrons chauds devant la Cathédrale de Strasbourg en octobre 2013. Châtaignes grillées, Piazza di Spagna à Rome. Grilloir à châtaignes à Braga, Portugal.

Les châtaignes peuvent se consommer grillées sous la cendre ou dans des poêles trouées ou, plus simplement, bouillies ou grillées au four. Elles sont vendues dans les rues en hiver au cri de  Chauds les marrons ! On peut également les consommer fraîches. En Suisse romande, notamment dans le Chablais et en Valais, un repas fait avec des marrons chauds accompagnés de raisin et de vin blanc est nommé brisolée, les châtaignes sont grillées dans un cylindre appelé brisoloir.

C’est l’occasion d’une joyeuse agape d’automne. Séchées, puis moulues, elles donnent une farine difficilement panifiable largement consommée en Corse, notamment sous forme de pulenda. En Europe, les châtaignes font traditionnellement partie de certains plats de Noël et du Nouvel An. Bouillies, elles accompagnent des plats de viande, dont la célèbre dinde aux marrons. Le toupi est une grosse marmite dans laquelle on fait blanchir les châtaignes. Dans les Cévennes, chaque mas avait sa clède pour faire sécher les châtaignes. Il existe des spécialités locales à base de châtaignes, notamment en Corse et en Sardaigne.

Pour une meilleure conservation, il est recommandé de ne pas arracher la « torche » afin d’éviter d’ouvrir un point d’entrée pour les parasites. Les châtaignes peuvent être consommées fraîches, dès qu’elles sont tombées de l’arbre. Aussitôt après le ramassage, on immerge totalement les châtaignes dans une cuve remplie d’eau, et, après brassage des châtaignes, on élimine tout ce qui flotte. Ce sont des fruits véreux ou déjà pourris, car les fruits sains, plus denses, ne flottent pas. Ce trempage tue par asphyxie les larves parasites, comme celles du carpocapse et du balanin. Il induit également une modification chimique de la chair de l’amande qui lui confère une forte résistance à la pourriture.

Comments are closed.