Les maisons en bois PDF

Les maisons en bois PDF

La Voix du Nord en parle : les maisons en bois PDF-10-2012. En pratique : Quelles sources sont attendues ?


Auteur de « Économie d’énergie et confort dans l’habitat », conseiller technique en construction bioclimatique au sein de l’association Nature Santé Habitat, thérapeute, Serge Meyer évolue dans les milieux alternatifs et défend les énergies renouvelables depuis les années 1970. Passionné par les maisons en bois, il souhaite partager avec vous ce qu’il appelle « un art de vivre ».

Maison de 1644, rue Volta, à Paris. Le bois peut être durable face au temps. Les techniques constructives scandinaves, plusieurs fois centenaires, comme le quartier de Bryggen, à Bergen, permettent de se rendre compte de la longévité des constructions ainsi produites. La consommation d’énergie nécessaire au transport et à la transformation des matériaux utilisés dans la construction d’une maison en bois demeure actuellement inconnue. En effet, il n’existe pas pour les maisons en bois de fiche de déclaration environnementale et sanitaire qui permettrait de chiffrer clairement l’impact carbone de ce matériau. Pendant la fabrication des matériaux utilisés dans l’élaboration de n’importe quelle habitation, de l’énergie est consommée mais surtout de la pollution est libérée dans l’atmosphère sous forme principalement de CO2.

Un autre aspect environnemental d’un chantier mettant en œuvre du bois est la faible quantité de déchets sur le chantier car toutes les chutes peuvent être recyclées ou brulées dans une chaudière. La structure porteuse de la maison est constituée de poteaux et de poutres généralement en bois massif ou lamellé-collé, assemblés rigidement entre eux ce qui lui donne une grande indéformabilité. Ce mode de construction tend à se développer en France. Il est par contre commun en Autriche, en Allemagne, Belgique et en Suisse. Ce système est appelé à se développer avec l’augmentation de la performance énergétique et thermique des bâtiments. Il existe actuellement des bâtiments de plus de six étages composés de panneaux, certains atteignant même dix étages.

Ces panneaux contre collés peuvent permettre de réaliser une maison du sol au plafond. La maison peut être construite sur une dalle de béton classique, ou sur des pilotis, auquel cas, le plancher pourra lui aussi être posé en panneau. Tous les murs réalisés avec ce type de panneau sont porteurs. Ces panneaux résistent à de forts porte-à-faux ce qui permet de réaliser des balcons sans soutien par des poutres. La maison à ossature en bois est la technique de construction qui s’adapte le mieux à la plupart des styles régionaux. Il sert de rempart contre les intempéries. Il est souvent réalisé en bardage, c’est-à-dire en planches de bois qui peuvent être peintes, traitées ou laissées naturelles.

Le parement extérieur peut également être réalisé grâce à un enduit. De par ce fait, la maison ossature bois séduit les adeptes d’une présence modérée du bois. Cependant, la résistance thermique des matériaux utilisés pour la construction de maisons à ossature en bois est différente des matériaux utilisés pour la construction de maisons traditionnelles. Le gain de surface dépendra donc du type de construction ainsi que du type de matériaux utilisé. Un des avantages de la construction à ossature en bois est qu’elle autorise la fabrication en atelier des panneaux de mur, au sec, en sécurité. Une fois les murs terminés, ceux-ci sont chargés sur un semi-remorque puis montés sur le site du chantier au bras de grue ou à la grue.

Un stade plus abouti de la préfabrication revient à fabriquer à l’avance, en atelier, les planchers et les charpentes. Par exemple, une charpente se présente sous la forme de caissons qui sont montés sur site par une grue. La maçonnerie en bois consiste à utiliser des parpaings de bois massif. Ceux-ci sont empilés en utilisant la technique de la maçonnerie. Cette technique donne la possibilité de réaliser toutes architectures, favorise l’auto-construction et la réalisation de maison en bois massif avec un minimum d’outillage.

En dépit de son épaisseur, le bois massif possède une inertie dite légère. C’est pourquoi cette technique de construction en bois est très répandue dans les pays nord-américains ou dans les régions montagneuses de l’Europe. Les essences les plus fréquemment utilisées pour cet type de construction sont le mélèze, l’épicéa, le red cedar, le pin sylvestre et le douglas. Les nouvelles maisons en bois proposent généralement une isolation très fiable grâce à un système de double madriers avec un isolant entre les deux. Le travail du bois doit répondre à certains critères pour disposer d’une habitation offrant la meilleure qualité possible. Il est important de prendre en considération le moment où l’arbre doit être abattu, et la méthode de séchage, pour obtenir du bois résistant et de bonne conservation.

Comments are closed.