Les départs négociés, 1re édition (ancienne édition) PDF

Les départs négociés, 1re édition (ancienne édition) PDF

L’expulsion des morisques peinture de Gabriel Puig Roda, 1894. Retour à la première après l’expulsion. La reddition de Grenade, tableau de Francisco Pradilla y Ortiz. Par la suite, les Rois Catholiques s’attachèrent à repeupler le territoire avec des colons venus de Castille et à imprimer les départs négociés, 1re édition (ancienne édition) PDF la ville la marque de leur autorité, notamment en transformant en églises un certain nombre de mosquées.


La prédication de Talavera pour convertir les musulmans était en fait assez réduite, car il était davantage occupé à organiser l’église de Grenade pour les colons chrétiens. En 1499, arriva à Grenade l’archevêque de Tolède Francisco Jiménez de Cisneros, confesseur de la reine de Castille Isabelle. Craignant l’élimination totale de l’islam et exaspérés par diverses pressions économiques et fiscales, les habitants de l’Albaicin de Grenade, quartier de la ville où les musulmans étaient désormais relégués, se révoltèrent. Après la défaite des révoltés, les Rois catholiques décrétèrent l’expulsion des musulmans âgés de plus de 14 ans, d’abord de Grenade puis, en 1502, de l’ensemble de la couronne de Castille.

Comments are closed.