Les Constructions navales à Rochefort : Brouage, soubise et tonnay-charente PDF

Les Constructions navales à Rochefort : Brouage, soubise et tonnay-charente PDF

En 1653, Mazarin se fait confier le poste de gouverneur de Brouage et en délègue la charge les Constructions navales à Rochefort : Brouage, soubise et tonnay-charente PDF Charles Colbert du Terron. Jean-Baptiste Colbert, il est nommé commissaire général en 1661.


Il envoie immédiatement un rapport indiquant que Fouquet y entretient une garnison de 200 hommes. C’est un des éléments qui poussera le roi à se débarrasser de Fouquet quelques semaines plus tard. Colbert du Terron devient intendant général des armées navales du Ponant en 1666. En 1667, l’intendant Colbert du Terron fonde l’hôpital général dit hôpital Saint-Louis de La Rochelle. Il engage le jeune basque Bernard Renau d’Eliçagaray pour travailler sur les constructions navales.

En 1674, Louis XIV cède ses droits sur Bourbonne-les-Bains à Colbert du Terron. Dix ans plus tard, celui-ci meurt et laisse Bourbonne à sa fille aînée qui épousa en secondes noces le prince de Carpegna. Colbert du Terron joue un rôle essentiel dans le choix du site de Rochefort pour y bâtir le troisième grand arsenal de la Marine après Toulon et Brest. Louis XIV souhaite construire un autre port et un grand arsenal pour abriter la flotte du Ponant. Brouage, œuvre de Richelieu, s’envasant, il charge Colbert de Terron de trouver un site. L’embouchure de la Seudre et Plomb, au nord de la Rochelle sont alors envisagés puis Soubise et Tonnay-Charente ou l’on commence même les travaux en 1664.

Colbert de Terron met pourtant en avant la sûreté de la rade protégée par la barrière naturelle qu’est l’île d’Oléron, la facilité de défense d’un site protégé par les circonvolutions du fleuve qui font bouclier et il souligne la richesse de l’arrière-pays et de sa forêt qui permettra de trouver facilement du bois pour la construction des bateaux. En 1665, la décision est prise. L’Ingénieur de la Marine François Blondel se voit confier les plans de la ville et le chevalier de Clerville dirige les travaux qui durent sept ans. Colbert de Terron est nommé Intendant général de la marine du Ponant le 17 avril 1666. Jean-Baptiste Colbert suit le dossier de près. Par contrat, il a été établi que Colbert de Terron doit lui faire parvenir au moins trois lettres de rapport par semaine.

Il y envoie en formation son fils Jean-Baptiste Colbert de Seignelay. D’une manière générale, grâce aux travaux de modernisation de la marine royale, cette dernière passe de vingt navires en 1650 à plus de 250 en 1683. Desplantes – Les cinq ports militaires de la France – Publication Limoges : Ardant, 1891. Dictionnaire d’histoire maritime, Paris, éditions Robert Laffont, coll. Dictionnaire Louis XIV, éditions Robert Laffont, coll. Dictionnaire des marins français, Paris, éditions Tallandier, 2002, 573 p. La France sur mer : De Louis XIII à Napoléon Ier, Paris, Fayard, coll.

Comments are closed.