Le nouveau taxi! 1. Cahier d’exercices A1 PDF

Le nouveau taxi! 1. Cahier d’exercices A1 PDF

Dans une relation ironique et critique au trait, la peinture de l’artiste roumain Razvan Boar joue des allers-retours entre une figuration pop proche du comics et une abstraction gestuelle dans la pure tradition de l’héroïsme picturale. Il voit dans le dessin et son expression la plus rapide, juste saisie, une condition préalable et sine qua non à le nouveau taxi! 1. Cahier d’exercices A1 PDF’émergence de l’image peinte. Il y a toujours quelqu’un qui habite ses images: une ombre de l’artiste, l’artiste comme œuvre, l’artiste comme processus, peut-être. Ce personnage esquissé se transforme constamment : son nez devient un doigt qui pointe, indiquant qui sait quoi.


Le même nez devient phallus dépassant la surface peinte. En pendant de ces toiles et œuvres sur papier, l’artiste tente la production en volume avec des fagots d’allumettes démesurées aux têtes pourpres prêtes à embraser l’espace du centre d’art. Je n’ai jamais eu d’idées chorégraphiques mais je réfléchis en répétant. La danse est une pratique située qui permet de combiner plusieurs corps.

Aubervilliers afin de collecter leurs pratiques. Au cours de son enquête, elle a rassemblé 300 témoignages révélant la diversité des habitudes, des rituels et des métiers qui constituent cette ville de banlieue parisienne. Dans le film 41 rue Lécuyer, elle expose sa pratique de studio dans lequel se côtoient plusieurs intensités et régimes de représentation : répétition, performance, conversation. Il propose de relire l’influence du processus d’enquête sur le travail de création, la forme du solo y apparaît comme une expérience d’altérité dans lequel dialoguent le familier et l’étranger. Au moment du festival Dañsfabrik, la chorégraphe, accompagnée de trois interprètes, propose une version in situ de cette pièce. 41 rue Charles Berthelot entend s’inscrire dans son nouveau projet chorégraphique qui explore les modes de transmission et de migration des gestes avec lesquelles on fait société.

Comments are closed.