La puberté chez les filles PDF

La puberté chez les filles PDF

L’histoire des classifications des tumeurs gliales se confond avec celle de l’évolution et du développement des techniques d’étude cytologique et histologique du parenchyme cérébral. Après une revue de ces techniques et des découvertes progressives des différents types cellulaires du système nerveux central, les principales classifications des tumeurs gliales sont présentées par ordre chronologique. La puberté chez les filles PDF souvent volumineuses, les signes d’appel étant discrets. Possibilité au FO d’un syndrome de Foster Kennedy.


La puberté est l’une des étapes les plus importantes que traversera ton corps au cours de ta vie. Ton apparence physique change et tu ressens soudainement une tonne de nouvelles émotions. Ce livre répondra à toutes les interrogations que tu peux avoir au sujet de la puberté. Croissance, hygiène, sexualité, crise d’adolescence : une foule de réponses à une tonne de questions!

Gliomes bénins, gliomes malins en « ailes de papillon ». Souvent asthénie physique et psychique au cours des glioblastomes. Gliomes, méningiome de la faux, métastases. Syndrome endocrinien, syndrome chiasmatique, paralysie oculomotrice, HTIC. Baisse de l’acuité visuelle, cécité, exophtalmie, amputation du champ visuel. Gliome du nerf optique, du chiasma , méningiome.

Ophtalmoplégie, atteinte du nerf V1 ou V2, exophtalmie. Méningiome, neurinome du V, chondrome, chordome. Intraventriculaires : HTIC « en clapet », dérobement des jambes,perte de connaissance, troubles psychiques. Kyste colloïde, craniopharyngiome, méningiome, papillome, kyste épidermoïde, kyste glioarachnoïdien, astrocytome subépendymaire, épendymome, dysembryome. Hamartomes, gliomes, pinéalome ectopique, germinome, crâniopharyngiome, tératome. Russel, diabète insipide, troubles de la mémoire, Korsakoff, HTIC. Crâniopharyngiome, gliomes optoventriculaires, germinome, métastases, glioblastome, gangliogliome.

Gravité par leur extension vers les noyaux gris. HTIC, syndrome de dysconnexion calleuse, troubles de la marche. Les tumeurs primitives sont rares, le plus souvent il s’agit d’une extension des tumeurs lobaires. HTIC, déficit moteur, syndrome extra pyramidal, thalamique, démence.

Comments are closed.