LA NATURE EN EUROPE. Paysages, faune et flore PDF

LA NATURE EN EUROPE. Paysages, faune et flore PDF

Les spécificités climatiques du département, marqué par la douceur océanique. La présence de vasières et de marais situés sur la grande voie atlantique de migration qui drainent des populations importantes d’oiseaux, notamment nordiques. Les spécificités climatiques du département, au moins le long du littoral et sur les îles, étés secs et ensoleillés, hivers doux et humides, ont conduit à l’implantation d’une végétation de type méditerranéenne, qui cohabite avec une végétation plus continentale et océanique. C’est en effet en Charente-Maritime qu’on recense en LA NATURE EN EUROPE. Paysages, faune et flore PDF, le plus d’espèces méditerranéennes spontanées ou naturalisées poussant en dehors de la zone d’influence de la mer Méditerranée.


Cette abondance d’espèces méditerranéennes se repère toutefois essentiellement sur une étroite bande du littoral qui va, au sud, de la pointe de Grave, jusqu’à l’île de Noirmoutier au nord, en Vendée et naturellement sur les îles. L’implantation de certaines de ces espèces semble assez ancienne. Par exemple, un des plus vieux pins parasols de France était localisé dans la commune de Geay. Mais le méso-climat n’est pas le seul facteur explicatif, l’implantation des espèces méditerranéennes s’explique également par la nature des sols. Les espèces méditerranéennes se concentrent principalement sur les sols calcaires durs fissurés et sur les sols sableux, qui se réchauffent plus vite et dans lesquels l’eau s’infiltre plus rapidement. Elles s’enfoncent alors parfois plus loin dans les terres lorsque les sols s’y prêtent. Parmi les espèces arbustives méditerranéennes spontanées qui peuplent le département, on rencontre tout particulièrement le chêne vert, l’arbousier, le pin maritime et le laurier sauce.

Comments are closed.