La dérive des territoires PDF

La dérive des territoires PDF

Carte animée montrant les la dérive des territoires PDF systèmes de continents. La projection de Buckminster Fuller permet de visualiser les continents avec un minimum de distorsion.


Au sens propre, ce terme désigne une vaste étendue continue du sol à la surface du globe terrestre. Cependant, la définition géographique est souvent amendée selon des critères faisant appel à des habitudes historiques et culturelles. Cette situation a abouti à l’existence de plusieurs modèles de continents, qui vont de quatre à sept continents. Mais cela n’a pas toujours été le cas, et ces modèles ont varié au gré de l’Histoire et de la découverte de nouveaux territoires. Dans son acception commune, la zone continentale inclut également les petites îles à très faible distance des côtes, mais non celles séparées par des bras de mer significatifs.

D’un point de vue scientifique, les continents incluent également les îles rattachées aux plaques continentales, comme les îles Britanniques par rapport à l’Eurasie. Asie ou comme une tierce partie du monde. Le Nil a généralement été considéré comme La frontière entre l’Asie et l’Afrique. Il a donc fait coïncider la rupture entre l’Asie et l’Afrique avec la frontière occidentale de l’Égypte, ce qui situait ce pays en Asie. Avec la période romaine et le Moyen Âge, quelques auteurs ont pris l’isthme de Suez comme frontière entre l’Asie et l’Afrique, mais la plupart des auteurs continuaient à considérer le Nil ou la frontière occidentale de l’Égypte comme frontière. Christophe Colomb a traversé l’océan Atlantique pour atteindre les Antilles en 1492, ouvrant la voie à l’exploration et à la colonisation européenne des Amériques.

Mais malgré ses quatre voyages vers l’ouest, Christophe Colomb n’a jamais su qu’il avait atteint un nouveau continent et a persisté à penser qu’il avait atteint l’Asie. Amériques, un continent comme les trois autres. En 1507, Martin Waldseemüller publie une carte du monde, Cosmographia Universalis, qui est la première à montrer l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud distinctes de l’Asie et entourées par de l’eau. Le mot  continent  existait déjà en français.

Utilisé avec le sens géographique, le terme est emprunté au latin continens, participe présent de continere  maintenir relié , qui était employé comme substantif en latin classique pour désigner la  terre ferme . Alors que le mot continent a été utilisé pour les zones relativement petites de la continuité de la terre, les géographes ont de nouveau soulevé la question de Hérodote sur les raisons pour lesquelles une seule grande masse devrait être divisée en deux continents. Peter Heylin a écrit dans sa Cosmographie que  Un continent est une grande quantité de terre, non séparée par une mer en provenance du reste du monde, comme l’ensemble du continent de l’Europe, en Asie, en Afrique. En 1727, Ephraïm Chambers a écrit dans son Cyclopædia,  Le monde est ordinairement divisé en deux grands continents : l’ancien et le nouveau. Et, dans son atlas de 1752, Emanuel Bowen définit un continent comme  un grand espace de la terre ferme comprenant de nombreux pays, sans séparation par de l’eau.

Comments are closed.