L’autonomie à l’épreuve du soin PDF

L’autonomie à l’épreuve du soin PDF

CSE du 3-5-2001 Article 1 – Les dispositions des annexes I, II et III de l’arrêté du 30 mars 1989 susvisé sont modifiées conformément aux annexes I, II et III du présent arrêté. Article 2 – Les dispositions du présent arrêté sont applicables à la rentrée scolaire 2001. Article 3 – La première session des brevets de technicien supérieur organisée conformément aux dispositions du présent arrêté aura lieu en 2003. Article 4 – La directrice de l’enseignement supérieur est chargée de l’exécution du présent arrêté, qui sera l’autonomie à l’épreuve du soin PDF au Journal officiel de la République française.


Pendant très longtemps, la relation soignant-soigné reposait sur une autorité médicale acceptée par tous. Aujourd’hui, la valorisation des principes de démocratie et d’égalité, la revendication d’une médecine respectueuse de l’autonomie du patient modifient en profondeur le contrat médical : le patient serait-il devenu un client (chirurgie esthétique, gestation pour autrui, suicide assisté, etc.) et les soignants de simples prestataires de service ? Si l’époque d’une médecine paternaliste semble désormais révolue, le respect absolu de l’autonomie du patient doit-il s’imposer comme le nouveau paradigme de la relation soignant-soigné ? Mais aussi, quels sont les véritables critères de l’autonomie ? Le consentement d’un malade est-il toujours libre et éclairé ? Pour répondre aux nombreuses questions soulevées par ces bouleversements de la relation de soin, des chercheurs, des praticiens mais aussi des citoyens ont pris la parole. Qu’ils soient philosophes, juristes, médecins, accompagnants bénévoles ou patients, leur expertise et leur parcours donnent à ce livre toute sa force et son originalité.

Nota – Le présent arrêté et ses annexes sont disponibles au CNDP, 13, rue du Four, 75006 Paris, ainsi que dans les CRDP et CDDP. Ces trois objectifs permettent de déterminer pour un technicien supérieur les capacités et compétences mises en jeu en mathématiques. La perspective est celle d’une formation axée sur l’entrée dans la vie professionnelle, tout en veillant aux capacités d’adaptation à l’évolution scientifique et technique, et en permettant la poursuite éventuelle d’études. Généralement, le bandeau précise les objectifs essentiels du module et délimite le cadre du texte qui suit.

La colonne de gauche de ce texte est constituée par l’énoncé des notions et résultats de base que l’étudiant doit connaître et savoir utiliser. Pour limiter un niveau d’approfondissement, il peut être indiqué en commentaire, dans la colonne de droite, que « tout excès de technicité est exclu » ou que des « indications doivent être fournies » aux étudiants, ou encore qu’il faut se limiter à des « exemples simples ». Pour chaque spécialité du brevet de technicien supérieur, une note de service précise le contenu du formulaire officiel de mathématiques. Les étudiants ont acquis dans les classes antérieures un bagage qu’on aura soin d’investir dès le début de l’année dans des directions variées. Le professeur dispose en général de séances de travaux dirigés nécessaires pour affermir les connaissances des étudiants par un entraînement méthodique et réfléchi à la faveur d’activités de synthèse disciplinaires et interdisciplinaires. Le cours proprement dit doit être bref, tandis que les activités correspondant aux « travaux pratiques » doivent occuper une part très importante du temps de travail, aussi bien en classe qu’en dehors, le travail personnel étant primordial dans la formation.

Comments are closed.