L’architecte et le philosophe PDF

L’architecte et le philosophe PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Professeur avec lui à l’École spéciale d’architecture à Paris, ils ont formé dans leur atelier plusieurs grands noms de l’architecture contemporaine française, comme Jean Nouvel. Claude Parent avait l’architecte et le philosophe PDF avec le peintre Yves Klein lorsque celui-ci au début des années 1960 réfléchissait à des projets d’architecture de l’air et de l’espace. Dès le début des années 1960, Claude Parent s’impose à lui-même une rupture par la mise en crise du formalisme d’une certaine continuité spatiale.


L’apparition de la discontinuité dans son langage architectural le conduit à construire un nouveau vocabulaire architectural. Avec la construction de l’église Sainte-Bernadette du Banlay à Nevers entre 1963 et 1968, il affirme l’avènement d’une culture de l’oblique et accomplit ici ses recherches sur le brutalisme. Jusqu’au milieu des années 1970, Claude Parent poursuit ses recherches sur ce qu’il nomme la  fonction oblique  et tente de déployer ce vocabulaire à différents projets, notamment des projets d’habitations. Au cours des années suivantes, bien que la fermeture de son agence dans le milieu des années 1970 ait apporté une période de doute, il continue ses recherches graphiques et persévère au développement d’un vocabulaire spatial toujours plus riche comme en témoignent ses travaux Colères et envahissements en 1973, Habitat oblique en 1973, Cascades et tombes en 1974. EDF lui confie, en 1974, la coordination d’un projet de douze centrales. Le centre commercial Maillot à Sens, construit dans les années 1970, est l’une des dernières réalisations encore en l’état du style architectural oblique.

Il a été classé monument historique en juin 2011. Décès de l’architecte Claude Parent , Le Figaro, 28 février 2016. Vivre à l’oblique, avec Paul Virilio, 1970, et Le Cœur de l’oblique, réédition Poche en 2004 et 2005, Jean-Michel Place, Paris. Véronique Le Billon,  La centrale de Cattenom par Claude Parent – Les Echos , sur www. Claude Parent, centrale nucléaire, Chooz, 1982-1992 , sur frac-centre. Voir L’Yonne républicaine, 6 juillet 2011. Décret du 13 juillet 2010 portant promotion.

Comments are closed.