Introduction à la physiologie : Cybernétique et régulations PDF

Introduction à la physiologie : Cybernétique et régulations PDF

Il introduit en 1951 l’utilisation des neuroleptiques, révolutionnant la psychiatrie, et celle du GHB en 1960, révolutionnant l’anesthésie. Il se introduction à la physiologie : Cybernétique et régulations PDF connaître du grand public par la vulgarisation des neurosciences, notamment en participant au film Mon oncle d’Amérique d’Alain Resnais.


Ce livre est une introduction originale à la physiologie. Il offre une synthèse concise sur plusieurs questions classiques (les différentes voies de communication au sein de l’organisme et leurs interrelations, la régulation de la pression artérielle et de la calcémie, le stress). Il fournit, grâce à la mise en œuvre d’une approche cybernétique, des outils qui permettent d’aborder de façon simple les problèmes complexes associés à la physiologie des régulations.

Henri Laborit naît d’un père officier médecin des troupes coloniales en Indochine, qui meurt alors que son fils n’a que cinq ans. Malgré les séquelles de sa maladie, il fait ses humanités et obtient son baccalauréat à Paris, au lycée Carnot. Après avoir obtenu son certificat de sciences physiques, chimiques et naturelles de la Faculté des sciences, il passe à vingt ans le concours d’entrée à l’École principale du service de santé de la Marine, à Bordeaux. Il est le père de l’actrice Maria Laborit, du psychiatre Jacques Laborit et le grand-père de l’actrice Emmanuelle Laborit, fille de ce dernier, mais aussi de Marie Noël, Philippe et Jean Laborit. 1951, il introduit la 4560 RP chlorpromazine, le premier neuroleptique au monde.

Cette molécule, commercialisée sous le nom de Largactil, est utilisée dans le traitement de la schizophrénie. Il s’oriente par la suite vers l’étude des mécanismes liés au stress. Il y travaille avec son équipe à l’hôpital Boucicaut et en est le directeur jusqu’à sa mort. Il donne sa vraie importance à la névroglie ou ensemble de cellules gliales, et aux radicaux libres, bien avant leur irruption dans la presse radio-télévisée et même dans la presse scientifique. Il écrit par la suite une trentaine d’œuvres consacrées à la philosophie scientifique et à la nature humaine. En 1989, il accepte la présidence de l’Institut de Psychosomatique de Turin.

Comments are closed.