Hitler : Sa véritable histoire PDF

Hitler : Sa véritable histoire PDF

Alois Hitler, père d’Adolf Hitler, dans les années 1880. Elle emménage alors chez son père, Johannes Schicklgruber, quelques maisons plus loin. Alois porte le nom hitler : Sa véritable histoire PDF sa mère, Alois Schicklgruber.


Ce livre tente de décrire avec le plus de précision possible ce que fut la vie d’un des plus funestes dictateurs de l’Histoire, mais aussi d’un personnage aux multiples facettes, souvent contradictoires.
Hitler est en effet celui qui a créé une doctrine baroque et apocalyptique, aux conséquences inimaginables : pourquoi et comment cette politique sociale, raciale et économique fut-elle acceptée et appliquée en Allemagne ?
En outre, l’ensemble de la stratégie au combat de Hitler sera examinée : la campagne de Pologne et celle de Scandinavie, la bataille d’Angleterre, l’intervention en Afrique du Mord La campagne des Balkans, l’offensive de l’été 1942 sur le front de l’Est et la bataille de Stalingrad, la perte de l’Afrique du Nord, la chute de Mussolini, la bataille de Koursk et la perte de l’Ukraine, la bataille de Normandie, l’attentat du 20 juillet 1944, l’offensive soviétique de l’été 1944, les batailles d’Ardennes et d’Alsace, la bataille d’Allemagne et enfin la chute de Berlin, et l’écroulement de l’empire nazi.

Alois est envoyé à la ferme de Johann Nepomuk Hiedler, frère de Johann Georg, à Spital, et travaille pour lui. Il va à l’école, tout en prenant des cours de cordonnerie. Ses origines incertaines sont à l’origine de conjectures sur le père biologique d’Alois Hitler : Johann Georg Hiedler, Johann Nepomuk Hiedler et Leopold Frankenberger ont été cités. L’historien Werner Maser suggère lui plutôt Johann Nepomuk, fermier marié, qui selon lui aurait eu une liaison avec Maria.

Des opposants politiques à Adolf Hitler ont lancé des rumeurs dès les années 1920 selon lesquelles son grand-père paternel était un Juif, le nom de Leopold Frankenberger étant alors avancé. Le responsable nazi et premier avocat d’Hitler, Hans Frank, a affirmé pendant le procès de Nuremberg que son client lui avait dit en 1930 que l’un de ses proches essayait de le faire chanter en menaçant de révéler son ascendance juive. En 1854, Alois achève son apprentissage de cordonnier. 1855, il entre dans les douanes. Wels avant d’être nommé Kontroll-Assistent en 1864. En 1871, il est envoyé à Braunau am Inn, comme contrôleur. On pense qu’il s’agit d’un mariage d’intérêt, puisque Anna provient d’une famille aisée : elle est de quatorze ans son aînée, et est déjà malade et invalide.

En 1875, Alois Schicklgruber est nommé inspecteur des douanes à Braunau. Celui-ci sera son témoin, et le prêtre consentira à sa demande. Le 13 janvier 1882, naît à Vienne Alois Matzelberger, fils illégitime du couple. Anna, ils se marient enfin, à Braunau, et légitiment le jeune Alois.

Comments are closed.