Fabrication des guitares classiques PDF

Fabrication des guitares classiques PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Le mot action emprunté au vocable anglais action est utilisé dans le cas des instruments de musique à cordes et plus particulièrement les instruments à cordes frettés tels que les guitares, pour définir la hauteur des cordes sur la touche ou l’écart entre les cordes et fabrication des guitares classiques PDF touche.


Le principe est que l’action des cordes ne doit être ni trop haute ni trop basse. Dans le cas d’une action trop basse les cordes en vibrant touchent plusieurs frettes simultanément, ce qui produit des bruits parasites. En  jargon guitariste  on dit que ça  frise . Sous la pression exercée par la tension des cordes, le manche a naturellement tendance à se courber vers l’avant comme un arc. Il prend une forme concave, ce qui a pour effet d’augmenter l’action des cordes sur la touche. On peut avoir un manche bien réglé, idéalement avec un léger  relief , à savoir très légèrement concave et pour autant une action trop haute ou trop basse.

Ceci peut être dû à la piètre qualité de l’instrument ou l’emploi de cordes ayant un tirant inadapté ou tout simplement l’effet de l’hygrométrie ambiante sur l’instrument. L’action des cordes sur la touche est déterminée en mesurant la distance entre le sommet de la frette et la face inférieure de la corde à la 12e case. L’action  idéale  prend des valeurs différentes pour chaque corde et en fonction du type d’instrument. Compensation : La théorie est que lorsqu’on presse une corde sur la touche pour produire une note, la pression exercée augmente la tension de la corde, et ce d’autant plus que l’action est importante, ce qui déplace la hauteur de la note au-dessus de la valeur désirée. Pour compenser cet écart, le sillet du chevalet doit être légèrement déplacé vers l’arrière afin d’augmenter la longueur vibrante de la corde. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 25 octobre 2016 à 05:51. C’est en 1883 que le jeune Friedrich Gretsch, jeune immigré allemand, ouvre une petite boutique d’instruments de musique. Y sont principalement fabriqués des banjos, des batteries et des tambourins. Des Gretsch électrifiées existaient déjà dans les années 1940, comme la Electromatic Spanish. Country Club, la White Falcon, modèle  de luxe  de la gamme, et enfin la 6120 Chet Atkins qui devint l’étendard de la compagnie.

Comments are closed.