ESSEC, 100 ans d’audace PDF

ESSEC, 100 ans d’audace PDF

Il vient de remettre un rapport à ce sujet et explique  ce qu’est une  société apprenante . Olivier Rollot : Vous avez remis il y a quelques semaines le rapport Apprendre demain au ministère de l’Education nationale, de eSSEC, 100 ans d’audace PDF’Enseignement supérieur et de la Recherche. Qu’est-ce qui vous aura le plus marqué au cours de cette mission qui aura permis à 500 participants de s’exprimer et d’émettre  18 propositions pour une société apprenante  ?


Ce rapport nous aura conduit à beaucoup plus réfléchir que nous le faisions jusqu’ici dans le cadre du CRI à la petite enfance : plus on investit jeune dans le savoir plus l’impact est fort ! Autre sujet crucial : l’apprentissage des enfants de milieu défavorisés hors périodes scolaires. Pendant l’année, ils progressent de la même façon que les autres mais oublient beaucoup de ce qu’ils ont appris pendant l’été. De la même façon les passages entre les différents niveaux éducatifs, du primaire au collège, du lycée à l’enseignement supérieur, sont un obstacle pour beaucoup de ces enfants. Il faut réfléchir à des dispositifs spécifiques à mettre en œuvre en REP.

Et fournir aux enseignants des solutions au moment où ils en ont besoin. R : Comment définir une  société apprenante  ? T : Quand on a appris ceux qui vous suivent doivent pouvoir apprendre plus facilement. Chacun doit laisser des traces et transmettre. Dans les années 60 on avait le choix entre une seule chaîne de télévision et son enseignant pour apprendre. Aujourd’hui les canaux sont multiples avec un monde Internet dans lequel l’autorité n’est pas nécessairement hiérarchique. Il faut donc développer d’autres compétences et plus seulement se remémorer, lire, écrire quand les machines le font mieux que nous.

Comments are closed.