Ensablée PDF

Ensablée PDF

La mytiliculture, l’élevage de la moule, a acquis en Baie du Mont Saint-Michel ensablée PDF lettres de noblesse. La production des moules dans la baie du Mont-Saint-Michel est une activité qui apparaît en 1954.


« Et c’est avec une facile mélancolie que mes pas soulèvent le sable obscur, un soir d’émoi estival. Sans savoir si je suis amoureuse ou seulement déjà d’humeur instable, je pénètre la rivière d’Étel en espérant qu’il me rattrape. Mais loin derrière moi je distingue la vague silhouette de celui qui ne me rejoindra pas. C’est mon seizième anniversaire. Je n’attends plus et mon cou est saisi par l’eau glacée, ma gorge irritée par le sel et mes souliers s’engluent dans la vase. Merde. Je vais me noyer à cause d’un amour con et décevant imaginé pourtant infini vu de la hauteur de ma grande adolescence ? Je veux mourir. »

La production annuelle est aujourd’hui estimée à 10 000 tonnes. Les mytiliculteurs regroupés au sein du Comité de l’AOC, œuvrent chaque jour pour sauvegarder l’équilibre naturel du site. Ils s’engagent à toujours privilégier la qualité. La Moule de Bouchots de la Baie du Mont Saint-Michel est un produit unique d’une qualité exceptionnelle.

Les très jeunes moules sont captées au printemps sur des cordages en fibre de coco sur les côtes charentaises et vendéennes, puis sont placées en Baie pour une phase de pré-grossissement et finalement enroulées sur les bouchots. Ce sont des pieux enfoncés dans l’estran sur lesquels sont fixées les moules. Elles sont récoltées un an à 18 mois plus tard. La récolte s’effectue à l’aide d’une barge d’un bâteau amphibie spécialement adapté aux conditions de la Baie. La récolte des huîtres est une activité très ancienne. Le site de Cancale est réputé pour cette production.

Autrefois, c’est à l’aide des célèbres bisquines qu’étaient pêchées en très grande quantité les huîtres de Cancale, engendrant une activité intense sur le port de la Houle à Cancale et de Granville. Durant l’entre deux guerres, une surexploitation du gisement naturel d’huîtres sauvages aboutira à sa destruction nécessitant la construction de parcs à huîtres. Dans les années 50, l’arrivée de nouvelles espèces d’huîtres va relancer la production. L’huître indigène de la baie du Mont-Saint-Michel est l’huître plate ou « Pied de cheval ». Surexploitée et affectée par des épidémies, sa production a failli disparaître. C’est un élevage en eau profonde sur des parcs qui ne se découvrent pas à marée basse qui a permis de sauver cette production. L’autre huître de la Baie est l’huître creuse.

Sa production s’effectue sur des parcs qui se découvrent à marée basse. Aujourd’hui l’huître japonaise est élevée en Baie pour sa résistance aux épidémies. Environ 3 500 tonnes d’huîtres creuses sont produites dans la Baie par an et 1 000 tonnes d’huîtres plates. Carte de Genêts publiée en 1759.

Au nord du village se trouve le bec d’Andaine, qui fut jadis le port très fréquenté de Genêts. Ensablée depuis fort longtemps, il ne reste qu’une plage étendue d’où on peut faire des promenades guidées vers le Mont-Saint-Michel en passant par Tombelaine. Argennes à Saint-Quentin-sur-le-Homme et Ingena, ancien nom d’Avranches. Genêts est marqué par du tourisme individuel. Il y a plusieurs chambres privées à louer. Le camping est situé entre le village et la plage de sable.

Genêts était le point d’aboutissement de nombreuses voies montoises empruntées par les pèlerins. Au Moyen Âge, la population s’éleva jusqu’à environ 3 000 âmes au XIVe siècle, l’église était alors entourée de sept chapelles dont la chapelle Sainte Anne détruite puis reconstruite. L’église Notre-Dame est le seul monument qui nous reste de cette époque. Elle est placée sous le vocable de Notre-Dame et aussi sous celui de saint Sébastien.

On n’a pas de données précises sur la première église de Genêts dont certains éléments subsistent encore dans le transept actuel. Au XIIe siècle, le grand abbé du Mont, Robert de Thorigny, releva l’église qui tombait de vétusté et la fit consacrer en 1157. Aujourd’hui, ce patrimoine est l’objet de mesures conservatoires et d’un suivi attentif. L’église et le cimetière ont été classés en 1959. Monument historique ces dernières années . La statue de la Vierge du XIVe siècle, a bénéficié d’une mesure de classement dès 1908. Le Bec d’Andaine, avec sa plage et ses dunes, qui a fait l’objet d’un récent aménagement.

C’est le lieu de départ des traversées de la baie, pour atteindre Tombelaine ou Le Mont-Saint-Michel ou des pèlerinages vers l’abbaye. Traversées pédestres ou équestres de la Baie du Mont St Michel. Pour cela plusieurs formules vous sont proposées par les guides agréés. Pourquoi ne pas profiter d’une virée en nocturne ? Ou encore pourquoi ne pas partir à la découverte de la Baie sous les grandes Marées?

Comments are closed.