Eglises et abbayes d’artois PDF

Eglises et abbayes d’artois PDF

Délimitation non officielle eglises et abbayes d’artois PDF territoires de la Thiérache. Historiquement, la Thiérache se limite au nord du département de l’Aisne, avec Guise comme capitale.


Une légende tenace démentie par les découvertes archéologiques, fait de la Thiérache médiévale, un pays couvert de forêts. Cambrai se trouva divisé en plusieurs petits départements qui avaient chacun leur chef de justice et leurs coutumes. La Thiérache est traditionnellement un pays de bocage, curieusement intercalé dans sa partie sud entre les openfields champenois, picard et du Cambrésis. Le bocage s’est progressivement étendu du sud vers le nord.

Il ne présente pas de talus, à l’inverse des bocages breton et normand. Une autre spécialité locale a été l’exploitation des calcaires bleus de l’étage givétien, dits pierres bleues, que les constructions locales arborent largement. Certaines formes curieuses de forêts sont typiques de la Thiérache : ce sont les  haies , sortes de forêts circulaires entourant les villes, à des fins défensives dès le Haut Moyen Âge. Beaucoup d’entre elles ont été défrichées au cours des siècles. Aujourd’hui, seule la haie d’Avesnes-sur-Helpe demeure nettement visible. Du point de vue ferroviaire, la Thiérache est traversée par la ligne Calais Bâle qui n’est plus desservie que par des TER vers Lille et Charleville-Mézières. Une ligne secondaire relie Hirson à Laon.

Par contre, la mise en place d’une structure permettant de réunir administrativement les différents territoires thiérachiens paraît compliquée au vu de leur rattachement à des régions, provinces et pays différents. Article détaillé : Églises fortifiées de Thiérache. Le Verziau de Gargantua, monolithe situé sur la commune de Bois-lès-Pargny. Jérôme Buridant, Émilie Gallet-Moron, Guillaume Decocq, « Fractionnement des paysages forestiers et diversité floristique : le poids de l’histoire. Forêts et foresterie, mutations et décloisonnements, Paris : L’Harmattan, 2013, p. Michaux, Histoire d’Origny-en-Thiérache et de ses environs, J.

Comments are closed.