Développement durable et responsabilité sociale : De la mobilisation à l’institutionnalisation PDF

Développement durable et responsabilité sociale : De la mobilisation à l’institutionnalisation PDF

L’objectif général de ce forum est de jeter les bases d’un dialogue permanent et inclusif de la pluralité des acteurs et des échelles de gouvernance. Assemblée nationale, Conseil économique et social, médiateur du Développement durable et responsabilité sociale : De la mobilisation à l’institutionnalisation PDF, départements ministériels, Secrétariat permanent du MAEP, etc. Il a été parrainé par Monsieur Soungalo Apollinaire OUATTARA, Ministre de la Fonction publique du travail et de la sécurité sociale, par ailleurs auteur d’un ouvrage sur « Gouvernance et libertés locales : pour une renaissance de l’Afrique ».


La présente note résume la quintessence des travaux du forum, notamment l’analyse diagnostique des questions de gouvernance au Burkina Faso, les enjeux ainsi que des propositions et perspectives post-forum. Burkina Faso, les enjeux majeurs actuels et des propositions pour une gouvernance en phase avec les aspirations des populations et une citoyenneté responsable. Sa communication a porté sur la présentation de ARGA ses acquis, sa philosophie et le dispositif d’animation. La deuxième communication a été présentée par Monsieur Raogo Antoine SAWADOGO, Président du Laboratoire Citoyennetés. Sa communication a porté sur le thème « action publique et citoyennetés : les chaînons manquants d’une réconciliation entre gouvernants et gouvernés ».

Sa communication a permis ainsi de comprendre le MAEP et les engagements pris par le Burkina Faso pour sa mise. Ces trois communications introductives ont permis de camper le débat dont la modération a été assurée par Monsieur Luc Marius IBRIGA, Enseignement de droit à l’Université de Ouagadougou . Le Burkina a réalisées des avancées significatives en matière de gouvernance au cours de cette dernière décennie. Force est cependant de reconnaitre que malgré tous ces efforts la situation de la gouvernance reste très en deçà des attentes des populations. Cette faiblesse est liée à la faible intégration des principes et règles de bonne gouvernance aussi bien au niveau de l’implication des citoyens à la gestion des affaires publiques que les pratiques et les cultures institutionnelles des gouvernants. Toutefois, comme l’a souligné, le parrain « la gouvernance est un processus d’apprentissage quotidien et collectif de règles et de principes autour desquels les sociétés humaines conviennent pour gérer le bien commun, réguler les rapports entre l’individu et le groupe ou entre groupes sociaux cohabitant sur les mêmes espaces territoriaux ».

Comments are closed.