Concilier travail et vie privée PDF

Concilier travail et vie privée PDF

Organisée, puis que j’ai accueillie et accompagnée au cours concilier travail et vie privée PDF l’un de mes précédents ateliers « Mon temps et moi ». Au cours de cet atelier, elle avait osé s’exprimer sur son histoire, en racontant brièvement son burn-out. Plus récemment, et ce sont ses propres mots que je reprends, elle a commencé à écrire cette histoire, son histoire. Elle y décrit à la manière d’un journal de bord, et de façon très juste,  les mécanismes du stress, de la fatigue.


Le nez dans le guidon ! Entre la famille, les activités sportives, culturelles et le travail, on a parfois l’impression de ne jamais pouvoir lever le pied. Libérer du temps pour soi. S’organiser au bureau. Limiter le temps consacré aux tâches ménagères. Opter pour le meilleur mode de garde. Profiter des opportunités du droit du travail. Envisager des aménagements. Se fixer des priorités… Outre toutes les infos financières, juridiques et administratives, ce guide fourmille de conseils, savoir-faire et solutions de pros !

La détresse que l’on peut vivre dans une entreprise : l’obligation de résultat, de perfection, d’objectifs inatteignables, l’absence de reconnaissance. Et surtout comment elle s’en est  sortie, quelles ressources elle a utilisées, quelles pistes elle a explorées. Puis elle a eu l’idée de partager son histoire pour que cela puisse aider les autres femmes et hommes qui vivent cette expérience. Je lui ai donc ouvert le blog et je la remercie profondément pour cette confiance.

Je viens de fêter mes 36 ans. Et plus que jamais, cet anniversaire a une saveur particulière. Il a le goût du renouveau, de l’envie, de la zénitude et d’une certaine forme de sagesse. L’épreuve que j’ai traversée s’appelle le burn-out.

Mais on pourrait l’appeler un ouragan ou un tsunami, parce que c’est comme une force de la nature qui se déchaine, qu’on ne voit pas arriver et qui peut tout dévaster. C’est un état qui s’installe insidieusement, et qui nous grignote petit à petit. Un stress qui monte crescendo, prend toute la place, jour et nuit, et qui conduit à une longue agonie dont on ne voit pas l’issue. On parle souvent de burn-out chez les cadres, les chefs d’entreprises, ou les médecins urgentistes. Moi je ne suis rien de tout ça.

Je suis juste  expert technique , je n’ai personne sous ma responsabilité. Dans un contexte économique difficile, le monde de l’entreprise peut être une vraie machine de guerre, un vrai bulldozer, et les dégâts collatéraux qu’il occasionne peuvent alors être considérables. Ma boîte, comme beaucoup d’autres, est en difficulté. Il faut redresser la barre, travailler plus, plus vite, la pression de l’atteinte des objectifs est continue et pesante. On me distribue des projets à mettre en œuvre à la pelle, avec des consignes peu précises et qui changent tous les jours.

Je prends cela pour une marque de confiance. Je m’investis et travaille sans relâche. Les objectifs l’entreprise deviennent peu à peu mes objectifs personnels. Mais je ne dis rien, en fait, dire  non  ne me vient même pas à l’esprit. Les dossiers s’amoncellent, ma boîte mail déborde.

Je m’isole, je ne prends plus de pause-déjeuner. Tout est en mode accéléré, j’ai l’impression d’avoir le vertige à longueur de journée. Un sentiment de honte s’empare de moi et ne me quitte plus. La honte de ne plus y arriver, de ne plus être à la hauteur, de ne plus savoir faire mon métier. Je n’ai plus confiance en moi. Je culpabilise de ne pas arriver à tout gérer. Quand j’arrive sur mon lieu de travail le matin, il me faut 10 minutes pour quitter ma voiture, je pleure avant d’arriver à mon bureau, je pleure le soir en rentrant chez moi.

Comments are closed.