Chronologie universelle des souverains et chefs d’états PDF

Chronologie universelle des souverains et chefs d’états PDF

L’unification italienne est donc un événement majeur de l’histoire de l’Europe dans la mesure où elle a transformé l’expression géographique en réalité politique. Mais si tout le monde est d’accord pour dire que l’unification a constitué un tournant dans les relations internationales, les interprétations divergent en chronologie universelle des souverains et chefs d’états PDF quand il s’agit de le replacer dans son contexte. Empire d’Autriche, mais se conclut par un retour au statu quo. L’invasion de la péninsule par les Lombards, sa division en de nombreux États pendant la période médiévale et la Renaissance mettent fin à toute idée d’unité de l’Italie.


L’Italie avant la Première campagne napoléonienne. Ces mouvements réformateurs sont plus ou moins actifs, en fonction des souverains des différents États italiens. Ces réformes renforcent cependant les antagonismes sociaux. Les ouvriers, autrefois protégés par les corporations, sont désormais soumis à leurs employeurs. Les paysans pauvres sont privés de l’usage des terrains communaux que la bourgeoisie terrienne a accaparés. Les bouleversements de la France révolutionnaire connaissent des échos en Italie. Turin, en Sardaigne, à Naples, à Bologne, à Gênes en 1794 et à Palerme en 1795.

Les ouvriers urbains ou agricoles en profitent pour faire entendre leurs revendications socio-économiques : il y a des insurrections rurales en Savoie en 1790, au Piémont et dans les Abruzzes en 1793, puis en Basilicate en 1795. C’est la présence directe des armées françaises, à partir de 1796, qui accélère les mutations. Les problèmes principaux qui subsistent sont la question de qui prendrait la tête du mouvement d’unification ainsi que de la forme de la nouvelle Italie. Pour Mazzini, le soulèvement populaire doit donner naissance à une république. De ce fait la carte de l’Italie se trouve simplifiée. C’est un premier pas vers l’unité, même si celle-ci est loin d’être réalisée.

Ces changements bouleversent la façon de vivre et apportent des idées nouvelles. Français ont introduit la conscription dans le but d’alimenter la Grande Armée, ce qui éloigne pour des années les jeunes les plus valides pour les travaux aux champs ainsi que pour l’artisanat. La papauté est dépouillée de ses territoires par les Français, qui créent la république romaine en février 1798. Voir l’article chronologie de l’unification de l’Italie pour les années 1814 à 1847. En 1814-1815, la défaite française ramène en Italie les anciens souverains. L’Autriche domine une grande partie du nord de la péninsule.

Après le Congrès de Vienne, l’influence française dans la vie politique italienne se manifeste par la diffusion des idées et des journaux littéraires. Des salons bourgeois apparaissent qui, sous prétexte d’échanges littéraires, deviennent de véritables clubs de type anglo-saxon, servant de couverture à des sociétés secrètes. En 1820, à Naples, un soulèvement carbonariste a lieu sous la direction du général Pepe. Le roi Ferdinand Ier doit accorder une nouvelle constitution calquée sur la constitution française de 1791.

Comments are closed.