Biodiversite et Ceux Qui la Preservent PDF

Biodiversite et Ceux Qui la Preservent PDF

Il s’oppose à l’approche naïve qui consiste à n’accorder d’attention qu’aux seuls débits moyen et extrêmes. L’échec du projet initial de restauration des Everglades a d’ailleurs montré l’importance fondamentale de la variabilité saisonnière et inter-annuelle des débits. Le premier principe découle de la complexité des milieux naturels. Du point de vue de l’évolution, le régime hydrologique joue un rôle important dans le succès d’une espèce biodiversite et Ceux Qui la Preservent PDF un milieu donné.


Que faire pour stopper l’érosion de la biodiversité? Pour jeter les bases d’une action collective, cet ouvrage invite à un voyage au sein de la biodiversité et présente une centaine d’exemples concrets montrant des organismes publics, privés ou associatifs à l’oeuvre sur le terrain. Comment rétablir un écosystème détérioré? Les parcs sont-ils une solution? Quels ravages causent le crapaud buffle ou le mimosa? A quoi servent les tourbières? Quel oiseau est le plus menacé de France? . . .

Il constitue le fondement même du cycle de vie de la biocénose. Le second principe a été démontré empiriquement par l’observation des changements induits par la construction de barrages un peu partout dans le monde. La suppression d’une part importante de la variabilité hydrologique a fait perdre leur avantage à certaines espèces, qui ont été remplacées par des espèces indigènes devenues dominantes, ou par des envahisseurs, comme les jussies dans l’Hérault. Enfin, les inondations maintiennent les nappes adjacentes et la teneur en eau des sols au niveau nécessaire à la germination et à la croissance de certains végétaux : les saules et les peupliers, par exemple, ont besoin de garder leurs racines dans un sol saturé d’eau, en particulier les jeunes plants. Les modifications du régime hydrologique affectent l’équilibre entre le mouvement de l’eau et celui des sédiments. L’établissement d’un nouvel équilibre dynamique du lit du cours d’eau et de sa plaine d’inondation est un processus lent, qui peut durer des dizaines voire des centaines d’années.

Les altérations anthropiques directes du régime naturel sont essentiellement dues aux excès de pompage dans les rivières, pour l’agriculture ou l’adduction d’eau, au drainage des zones humides et à la construction de barrages destinés à la prévention des crues, à l’irrigation, à la production d’électricité, à la navigation et aux loisirs. La capture des crues peut entraîner l’isolement de certains habitats : on parle de perte de connectivité. Les plaines inondables servent de refuge à certaines espèces, qui s’en trouvent alors privées. Les digues et autres levées de terre aggravent la perte de connectivité latérale et ont souvent pour effet de modifier la profondeur du lit et la vitesse des courants. La réponse écologique est spécifique à chaque cours d’eau.

L’impact de l’altération va dépendre de son emprise sur le cours d’eau : certaines zones peuvent être moins affectées que d’autres et servir de refuge aux espèces indigènes face aux envahisseurs. L’altération influe aussi bien sur le cours d’eau proprement dit que sur la ripisylve. Dans les ripisylves des rivières régulées, l’absence d’inondations et la rareté des incursions de la nappe dans les couches superficielles du sol perturbe la dynamique chimique et ne permet pas d’assurer la dispersion des sels minéraux. Ces espèces sont petit à petit remplacées par des végétaux plus résistants.

La plupart des effets de l’altération du régime hydrologique sont réversibles à plus ou moins long terme. L’établissement de prescriptions quantitatives utilisables par les gestionnaires est l’enjeu de nombreuses recherches actuelles. L’essentiel est sans doute de renoncer à  dompter  complètement les cours d’eau et de restaurer une part de leur imprévisibilité. 1993, Prophecy, reality and uncertainty in distributed hydrological modelling, Adv.

1978, Water in Environmental Planning, San Francisco, W. 1996, Wetland hydrology, water quality, and associated functions, in : Fretwell J. National water summary on wetland resources, U. Geological Survey Water-Supply Paper 2425, p.

1992, Risks of altering the hydrologic regime of large rivers, in : Cairns J. 152, Advances in modern environmental toxicology, Princeton Scientific Publishing Co. 1991, Life history of Chinook salmon, in Pacific salmon life histories, University of British Columbia Press, Vancouver. Smith, 1986, Plains cottonwood recruitment and survival on a prairie meandering river floodplain, Milk River, southern Alberta and northern Montana, Canadian Journal of Botany 64:1433-1442. 2003, Ecologically sustainable water management: managing river flows for ecological integrity, Ecological Applications 13:206-224. 1987, Response of fishes to flooding in lowland hardwood wetlands, in : Matthews W.

Community and evolutionary ecology of North American stream fishes, p. 92, University of Oklahoma Press, Norman. 1995, Mechanisms associated with the decline and invasion of woody species in two riparian ecosystems of the southwestern, U. 2000, Effects of river regulation on river-margin vegetation : a comparison of eight boreal rivers, Ecological Applications, 10, 203-224. 1997, How much Water does a river need ?

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 19 avril 2018 à 10:12. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Plages de Pampelonne et Bonne Terrasse vues depuis le phare de Cap Camarat de la Presqu’île de Saint-Tropez.

Comments are closed.