Adolescence et Retard Mental PDF

Adolescence et Retard Mental PDF

Presque entièrement fondée sur la cognition, la définition inclut désormais le fonctionnement mental et les capacités fonctionnelles d’un individu liées à son environnement. Aujourd’hui, par conséquent, un individu ne peut être strictement considéré comme retardé mental pour la seule raison qu’il possède un quotient intellectuel inférieur à 70. Tout comme la terminologie « handicap physique » comprend les handicaps moteurs, auditifs, visuels mais aussi les adolescence et Retard Mental PDF invalidantes. Les termes utilisés pour définir les personnes présentant un retard mental ont beaucoup évolué au cours du temps.


Comment intégrer l’adolescent présentant un retard mental au milieu scolaire, social ou professionnel ? Quels sont les défis pour la famille, l’école et l’accompagnement ? Comment rendre cet adolescent plus autonome ?

L’adolescence est une période cruciale du développement. Elle débute à la puberté et mène vers la vie adulte. Mais, qu’en est-il chez la personne qui présente un retard mental ? Il existe de nombreux ouvrages sur l’adolescence. Cependant peu d’écrits abordent cette période du développement chez la personne qui présente un retard mental. Adolescence et retard mental comble ce manque et décrit les différents défis qui y sont associés. Il traite, notamment, du développement psychologique, de l’éducation, de la scolarisation, de la santé, et décrit des pratiques qui visent l’autodétermination, l’inclusion et la participation sociale, en alliant théorie et pratique.

Adolescence et retard mental cible un large public composé de professionnels de l’éducation, de la santé et des services sociaux, ou d’étudiants de diverses disciplines telles que les sciences de l’éducation, les sciences humaines et sociales. Il intéressera également les parents soucieux de mieux comprendre cette période de transition.

Marie-Claire Haelewyck est chargée de cours et chef de travaux au département d’orthopédagogie. Elle est également responsable du service orthopédagogie clinique de l’Université de Mons.

Hubert Gascon est professeur titulaire au département des Sciences de l’Éducation à l’Université du Québec, Rimouski.

Le terme oligophrénie s’utilisait pour un retard mental grave. Les signes et symptômes se situent tous au niveau comportemental. La majeure partie des individus atteints de retard mental n’exposent physiquement pas leur état intellectuel, spécialement lorsque le retard est causé par l’environnement comme la malnutrition ou le saturnisme. Les enfants souffrant d’un retard mental apprennent plus lentement qu’un enfant normal. L’apprentissage peut durer plus longtemps, requiert des gestes répétitifs, et l’adaptation doit être apprise selon leur degré d’apprentissage. Néanmoins, virtuellement les enfants sont capables d’apprendre, de se développer et devenir membre d’une communauté.

Lorsque les individus atteints d’un retard mental léger atteignent l’âge adulte, ils peuvent vivre indépendamment et peuvent garder un emploi. Ces individus doivent être aidés durant leur scolarité, à la maison et également au niveau social. Il peut apprendre cependant certaines règles de vie. La consommation d’alcool pendant la grossesse peut provoquer des malformations dans la construction du cerveau.

Certaines anomalies sont causées par des gènes qui ne sont pas hérités des parents et pour de diverses raisons. Le handicap mental peut faire suite à un développement anormal du fœtus. Par exemple, il peut y avoir un problème dans la division des cellules du fœtus. Si un bébé fait l’expérience de problème durant la naissance, comme ne pas obtenir suffisamment d’oxygène, il pourrait développer un retard mental à la suite de lésions cérébrales.

Comments are closed.